PROFESSEUR RÉGULIER, Université du Québec à Trois-Rivières

Département: Sciences de l’environnement
Discipline: Écologie des eaux douces

Fonctions: l’enseignement, la recherche, le service à la collectivité et la direction pédagogique

Exigences : Être titulaire d’un doctorat (Ph. D.) en biologie ou discipline connexe avec spécialisation en écologie des poissons.

Expérience :

L’écologie des eaux douces est une discipline au cœur de la formation disciplinaire en Sciences biologiques et écologiques (BSc) et en Sciences de l’environnement (MSc, PhD) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Plusieurs cours du baccalauréat s’appuient sur les connaissances actuelles en biologie et écologie des poissons : Écologie des eaux douces, Zoologie des vertébrés, Cours terrain en écologie lacustre et fluviale, Dynamique des populations exploitées et Biologie des poissons. En raison de la forte demande du milieu socio-économique, tant régional que national, plusieurs projets de recherche aux deuxième et troisième cycles nécessitent une expertise en écologie des eaux douces et, plus spécifiquement, en écologie des poissons.

La recherche en écologie des eaux douces jouit d’une longue tradition à l’UQTR, qui s’est enracinée avec la création du Centre de recherche sur les interactions bassins versants-écosystèmes aquatiques (RIVE). Le professeur en écologie des eaux douces sera appelé à développer des collaborations avec les membres du RIVE. Le centre de recherche compte actuellement une cinquantaine d’étudiants aux trois cycles d’étude, 11 professeurs membres réguliers et 5 membres associés du Département des sciences de l’environnement. Le RIVE coordonne l’utilisation de trois infrastructures majeures d’enseignement et de recherche : deux laboratoires humides à la fine pointe, le navire de recherche Lampsilis, ainsi que le Laboratoire d’analyse en écologie aquatique et sédimentologie. Le professeur en écologie des eaux douces contribuera aussi à animer et mettre en valeur ces infrastructures stratégiques pour l’institution.

On attend du professeur en écologie des eaux douces, avec spécialisation en écologie des poissons, qu’il dirige un programme de recherche subventionné à l’externe. Avec plus d’un million de lacs, d’innombrables rivières et un des grands fleuves du monde, les vastes ressources d’eau douce du Québec font partie de son développement socio-économique. L’UQTR est ainsi positionnée stratégiquement en tant que pôle d’enseignement et de recherche en écologie des eaux douce au Canada et à l’international.

CLIQUEZ ICI pour plus d’information et pour postuler.

FacebookTwitterGoogle+Share