OFFRE DE PhD EN ÉCOLOGIE HUMAINE. Date limite: 17 juin 2019.

L’étude des populations humaines préindustrielles offre une occasion unique de répondre à des questions en biologie évolutive qui nécessitent des données longitudinales sur plusieurs générations. Nous utilisons une remarquable base de données constituée à l’Université de Montréal qui comprend les événements de vie de plus de 800 000 personnes nées entre 1608 et 1750. Les dates de naissance et de décès sont connues dans plus de 80% des cas et la généalogie des femmes mariées est connue dans 95% des cas, faisant de cet ensemble de données l’un des plus détaillés du genre au monde.

Notre objectif est d’étudier les effets de la condition de vie précoce sur le fitness et de mesurer comment l’héritabilité de ce dernier dépend du contexte de vie (familial, environnemental) entre les populations et entre les générations. D’autres questions d’intérêt de la part du doctorant(e) sont les bienvenues.

Les candidats doivent avoir une formation de niveau MSc en écologie et en évolution et doivent posséder ou être intéressés par l’acquisition de solides compétences biostatistiques. Du financement est disponible pour trois ans, mais les candidats devront également demander des subventions externes (e.g. FRQNT, CRSNG).

La date de début prévue est septembre 2019. Le candidat au doctorat sera co-encadré à l’Université de Sherbrooke et à l’Université Bishop’s et sera appelé à interagir avec nos collaborateurs en démographie à l’Université de Montréal (Alain Gagnon et Lisa Dillon).

Si vous êtes intéressé, envoyez un courriel à Patrick Bergeron (patrick.bergeron@ubishops.ca) ou à Fanie Pelletier (fanie.pelletier@usherbrooke.ca) avant le 17 juin, incluant une lettre de présentation, une copie de votre CV et votre relevé de notes.