Projet de maitrise avec bourse – Assemblage fonctionnel des plantes vasculaires et des bryophytes en toundra arctique, Ile Bylot (Nunavut)

Les plantes arctiques sont soumises à des conditions climatiques les plus extrêmes de la planète. Localement, elles sont également soumises à une diversité de gradients de ressources nutritives et de perturbation, incluant la forte pression de broutement de la part de la Grandes Oies des Neiges présente en grande population sur l’ile Bylot. Comment plantes vasculaires et de bryophytes répondent à cette combinaison de contraintes environnementales ? Peut-on appliquer les mêmes lois de réponses pour ces deux grands groupes végétaux ?

L’objectif de l’étudiant(e) sera de quantifier la structuration fonctionnelle des communautés végétales de toundra arctique soumis à un gradient de fertilisation en azote et en phosphore couplé à un contraste de pression de broutement (exclos pour l’Oie des Neiges), mis en place sur un site expérimental en 2002. L’approche comparative sera centrée sur la mesure des traits fonctionnels des plantes vasculaires et de bryophytes, caractéristiques de leurs stratégies pour survivre, grandir et se reproduire dans ce milieu difficile pour la vie.

Nous recherchons un(e) candidat(e) passionné(e) par la botanique, l’écologie nordique et des communautés. L’étudiant(e) travaillera au sein d’une équipe d’écologues des Universités Laval et du Québec à Trois-Rivières, sous la cosupervision de Line Rochefort (site web) et Vincent Maire (site web). Le travail se déroulera à la fois sur le terrain à un site isolé de l’Arctique où les conditions sont rigoureuses (l’île Bylot) et au laboratoire. Elle ou il pourra être basé(e) à l’université Laval ou l’UQTR avec des séjours à l’université du co-superviseur et sera affilié(e) au Centre d’Études Nordiques.

Une bourse de 15,000 $ par an (pendant deux ans) accompagne ce projet en sus des suppléments facultaires à la réussite mais les candidats possédant déjà une bourse majeure (e.g. CRSNG, FQRNT) ou qui l’obtiendront durant la maitrise pourront recevoir d’autres bénéfices. Des expériences en enseignement pourront être proposées suivant l’intérêt et les expertises de l’étudiant(e). L’étudiant(e) commencera idéalement à l’hiver 2018 mais avec une possibilité de débuter à l’été 2018.

Si cette offre vous intéresse, envoyer à line.rochefort@fsaa.ulaval.ca et vincent.maire@uqtr.ca, d’ici le 1er décembre 2018 : (1) votre CV, (2) un relevé de notes (il peut être non-officiel), (3) une courte description de vos intérêts en recherche et votre plan de carrière, et (4) les noms et adresses courriel de 3 personnes aptes à fournir une évaluation de votre capacité à poursuivre une maitrise en recherche. La préférence sera donnée aux étudiants canadiens et résidents permanents. Des candidatures pourront être acceptées après le 1er décembre si le poste n’est pas comblé.