SCEE membres honoraires à vie

Les membres honoraires à vie servant à reconnaître d’éminents et éminentes écologistes ou biologistes de l’évolution du Canada qui ont, leur vie durant, poursuivi des recherches et contribué à l’avancement de l’écologie ou de l’évolution.

Pielou_lifetimeChris (Evelyn Chrystalla) Pielou est reconnue pour son excellence et sa contribution remarquable en écologie mathématique et en écologie de la diversité. Elle a publié six livres portant sur ces domaines entre 1969 et 1984. Maintenant à la retraire, elle écrit des livres pour le grand public sur les écosystèmes et sur des sujets environnementaux. Elle a mis au point une mesure mathématique d’association entre des groupes d’espèces qui sert à évaluer la structure des communautés regroupant plusieurs espèces. Ces travaux ont été publiés dans des revues scientifiques. Elle s’est également intéressée aux relations entre l’écologie, la biogéographie et leurs équivalents paléolithiques.


Holling_lifetimev2S. (Buzz) Holling
est surtout connu pour deux avancées scientifiques : la réponse fonctionnelle des prédateurs aux proies et le concept de résilience des systèmes socioécologiques. Ces idées constituent maintenant des pierres angulaires de la gestion des écosystèmes et de la recherche en conservation et développement durable. Le professeur Holling a effectué et effectue toujours d’importantes contributions à l’écologie et à l’évolution. Il a profondément influencé ses étudiants et étudiantes ainsi que ses collègues à travers ses recherches et son enseignement.

Harvey_lifetimeHarold H. Harvey a joué un rôle clé dans la découverte de l’acidification des écosystèmes aquatiques d’Amérique du Nord et dans la mesure des effets de cette perturbation. Il a aussi consacré beaucoup de temps et d’efforts à conscientiser les publics canadien et étatsunien, de même que leurs gouvernements au problème de l’acidification. Son grand nombre de contributions critiques a finalement amené le Canada et les États-Unis à imposer des normes strictes pour les émissions. En limitant les perturbations additionnelles, ses recherches et son influence auprès du public et des gouvernements ont permis à des centaines de milliers de lacs et de rivières en Amérique du Nord de se rétablir.