Des femmes et des filles de science 2017

Le 11 février été la journée internationale des femmes et des filles de science. La Société Canadienne d’Écologie et d’Évolution a marqué l’évènement avec une série de tweets mettant en évidence l’ampleur et l’excellence de la recherche en écologie, évolution et en conservation entreprise par les femmes académiques canadiennes.

FacebookTwitterGoogle+Share

Des membres de la SCÉÉ dirige un processus de participation sur la mise à jour de règlements pris en vertu de la Loi sur les espèces en péril

Environnement et Changement climatique Canada a publié une série de projets de politiques liés à la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril (LEP). La période de consultation publique sur ces politiques est ouverte jusqu’au 31 mars 2017. Un groupe de travail composé des membres de la SCÉÉ Jeannette Whitton, Jeremy Kerr, Scott Findlay, Sarah Otto, Jeff Hutchings et Arne Mooers a rédigé et soumis une critique de politique qui est disponible sous le format d’un fichier pdf ici (en anglais seulement).

Tout en notant qu”Environnement et Changement climatique Canada a reconnu certains des problèmes et a pris des initiatives pour y remédier par l’entremise de l’ensemble des politiques proposées, leur analyse a permis de cerner un certain nombre de limites dans la série de politiques proposées qui pourraient restreindre l’efficacité de la LEP.

Pour en assurer le suivi, communiquez avec Jeannette Whitton, présidente du Comité Biodiversité et conservation de la SCÉÉ.

C’est le temps de passer à l’action!

Tu veux rehausser le profil de l’écologie, de l’évolution et de la conservation au Canada?  Accomplir des choses importantes au nom de la collectivité scientifique? Tu as des idée, de l’énergie et un peu de temps?  Alors présente-toi au Conseil de la SCEE!

Les positions

Le mandat de quatre de nos Conseillers doit prendre fin sous peu.  La Société Canadienne d’Écologie et d’Évolution est donc à la recherche de candidatures pour les postes de:

  1. Secrétaire
  2. Conseiller Régulier 1
  3. Conseiller Régulier 2
  4. Conseiller Étudiant

Ça fait quoi, des Conseillers?

Les Conseillers contribuent à la direction de la SCEE et offrent au Conseil Exécutif des avis visant à promouvoir les objectifs de la société.  Ces positions exigent relativement peu de temps. Au minimum, les Conseillers doivent participer à deux réunions annuelles (en décembre, et à la conference annuelle de la SCEE).  Les Conseillers doivent à l’occasion voter (par courriel) sur des propositions, et chaque Conseiller doit joindre au moins un sous-comité (Adhésion des Membres, Prix & Bourses, Biodiversité & Conservation, Bulletin de Nouvelles, Site Web).  Les Conseillers Réguliers sont nommés pour une période de trois ans; les Conseillers Étudiants, pour une période de deux ans.

Le Secrétaire est membre du Conseil Exécutif et de par ce fait, a plus de responsabilités. Le Secrétaire communique régulièrement avec les membres, conserve tous les dossiers et archives de la société et la liste de membres, donne préavis de réunions du Conseil et d’assemblées générales, gère les élections, prend les procès-verbaux des réunions du Conseil et des assemblées générales et les distribue au Conseil.  Le Secrétaire est nommé pour une période de trois ans.

On s’attend à ce que les Conseillers deviennent les porte-paroles de la SCEE dans leurs institutions.  Ceci veux dire qu’ils envoient des courriels internes occasionels pour promouvoir la conférence annuelle et autres activités de la société.

Les avantages?

Joindre le Conseil est une occasion unique de jouer un rôle actif dans la plus grande société scientifique du Canada – une société qui promouvoit l’importance de l’écologie, l’évolution et la conservation.  Bien sûr, ça parait aussi très bien sur un CV, et tu feras connaissance des gens très cool qui sont déjà membres du Conseil!

Les positions sont bénévoles, mais la SCEE couvre les frais du Conseiller Étudiant pour assister aux réunions du Conseil. Tous les Conseillers doivent être membres de la SCEE.

 Mises en candidature et échéance

C’est tout simple de postuler. Envoie à la vice-présidente (Isabelle Côté, imcote@sfu.ca) une photo ainsi qu’un court paragraphe biographique (7-10 lignes) décrivant ton parcours scientifique, ce que tu apporteras à la SCEE et ce que tu espères accomplir.  Il est possible de nominer qulqu’un d’autre (avec leur accord).

Les candidatures seront acceptées jusqu’au 7 décembre 2016.

Calendrier de l’élection

Les candidatures seront affichées sur le site Web de la SCEE dès que possible après la date de clôture des nominations. Les élections auront lieu en mars 2017. Les nouveaux Conseillers entreront en poste à l’assemblée générale annuelle (en mai 2017).

Information sur les politiques et mises à jour du président

Information sur les politiques et opportunités
par Jeremy Kerr, président

Les chercheurs de la SCEE à tout stade de carrière peuvent communiquer leur recherche au public et aux décideurs politiques, mais il s’avère parfois difficile de présenter leurs résultats de recherche dans le cadre de débats publics et politiques. Remarquablement, on a demandé à la communauté scientifique de participer à trois consultations fédérales qui sont actuellement en cours. Alors que les membres de la SCEE se sont sentis exclus des discussions fédérales dans le passé, ces consultations représentent une occasion de faire entendre nos voix.

C’est donc l’occasion de mettre en avant nos meilleures idées. Veuillez considérer soumettre quelque chose à ces examens.

L’examen du soutien fédéral aux sciences

La ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan, a lancé un groupe spécial pour examiner le financement de la science au Canada. Que vous soyez étudiant, postdoc, chercheur nouveau ou établi, votre voix compte. Comment la recherche fondamentale devrait-elle évoluer? Le portail pour les soumissions se trouve sur http://www.examenscience.ca/ (en français) et http://www.sciencereview.ca  (en anglais).

L’examen de l’innovation

Le deuxième examen d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada inclut des domaines auxquels les membres de la SCEE pourraient vouloir contribuer (notamment « Appuyer l’excellence scientifique à l’échelle mondiale » et « Développer des grappes et des partenariats de calibre mondial », mais d’autres domaines pourraient être dignes d’intérêt). Pour plus d’information, veuillez consulter: http://www.ic.gc.ca/eic/site/062.nsf/fra/accueil (en français) ou http://www.ic.gc.ca/eic/site/062.nsf/eng/home (en anglais).

Changements climatiques: atténuation et adaptation

Des idées concernant l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs impacts peuvent être soumises à http://parlonsactionpourleclimat.ca/ (en français) ou http://letstalkclimateaction.ca/ (en anglais).

Égalité et diversité des sexes

L’engagement de longue date de la société à notre symposium SWEEET (Symposium for Women Entering Ecology and Evolution Today) a fourni un forum à travers lequel les questions relatives à l’égalité et la diversité des sexes sont discutées depuis 2008. SWEEET continuera d’être une partie essentielle de nos assemblées générales annuelles. Toutefois, la SCEE ne dispose pas de politiques formelles concernant l’égalité et la diversité des sexes. Il est temps d’élargir la discussion sur ce sujet. À cette fin, je vais encourager un groupe représentatif à examiner les meilleures pratiques d’autres sociétés scientifiques et à suggérer les ingrédients clés pour une position de la SCEE à ce sujet. Nous espérons être en mesure de discuter de cette question lors de la réunion du conseil en décembre, mais il appartient aux membres de s’engager. Si vous êtes intéressés à faire partie d’un tel groupe, qui pourrait se rencontrer de façon virtuelle au cours des prochains mois, veuillez contacter le président: Jeremy Kerr, jkerr@uottawa.ca.

 

SCEE membres honoraires à vie

Les membres honoraires à vie servant à reconnaître d’éminents et éminentes écologistes ou biologistes de l’évolution du Canada qui ont, leur vie durant, poursuivi des recherches et contribué à l’avancement de l’écologie ou de l’évolution.

Pielou_lifetimeChris (Evelyn Chrystalla) Pielou est reconnue pour son excellence et sa contribution remarquable en écologie mathématique et en écologie de la diversité. Elle a publié six livres portant sur ces domaines entre 1969 et 1984. Maintenant à la retraire, elle écrit des livres pour le grand public sur les écosystèmes et sur des sujets environnementaux. Elle a mis au point une mesure mathématique d’association entre des groupes d’espèces qui sert à évaluer la structure des communautés regroupant plusieurs espèces. Ces travaux ont été publiés dans des revues scientifiques. Elle s’est également intéressée aux relations entre l’écologie, la biogéographie et leurs équivalents paléolithiques.


Holling_lifetimev2S. (Buzz) Holling
est surtout connu pour deux avancées scientifiques : la réponse fonctionnelle des prédateurs aux proies et le concept de résilience des systèmes socioécologiques. Ces idées constituent maintenant des pierres angulaires de la gestion des écosystèmes et de la recherche en conservation et développement durable. Le professeur Holling a effectué et effectue toujours d’importantes contributions à l’écologie et à l’évolution. Il a profondément influencé ses étudiants et étudiantes ainsi que ses collègues à travers ses recherches et son enseignement.

Harvey_lifetimeHarold H. Harvey a joué un rôle clé dans la découverte de l’acidification des écosystèmes aquatiques d’Amérique du Nord et dans la mesure des effets de cette perturbation. Il a aussi consacré beaucoup de temps et d’efforts à conscientiser les publics canadien et étatsunien, de même que leurs gouvernements au problème de l’acidification. Son grand nombre de contributions critiques a finalement amené le Canada et les États-Unis à imposer des normes strictes pour les émissions. En limitant les perturbations additionnelles, ses recherches et son influence auprès du public et des gouvernements ont permis à des centaines de milliers de lacs et de rivières en Amérique du Nord de se rétablir.

Jeffrey Hutchings élu à la Société royale du Canada

jeff-hutchings_smNous étions ravis de constater que l’ancien président de la CSEE-SCEE Jeffrey Hutchings a été élu à l’Académie des sciences de la Société royale du Canada en 2015. Professeur en biologie à Dalhousie University, Jeffrey Hutchings est un pionnier de l’intégration de l’écologie fondamentale des poissons et de l’évolution à la dynamique des populations et la biologie de la conservation. Il est à l’avant-garde d’une vaste gamme de domaines de recherche: l’évolution des cycles biologiques; les stratégies de reproduction; la plasticité phénotypique; le rétablissement des espèces; et la durabilité de la pêche. Engagé dans une communication transparente et objective de la science aux décideurs, il a présidé ou a été membre de groupes d’experts nationaux et internationaux et de comités consultatifs, diffusant ainsi la science aux parlementaires, aux hauts fonctionnaires du Parlement et à la société.

L’article résultant de l’adresse présidentielle de Jeffrey Hutchings lors du congrès de 2015 de la SCEE est accessible ici: Thresholds for impaired species recovery. Proc. R. Soc. B 282: 20150654.

Spencer Barrett est le nouveau rédacteur en chef de Proc. R. Soc. B

Un ancien président de la SCEE fait des vagues à deux sociétés royales. Spencer Barrett, qui a été président de la SCEE en 2010 et 2011, est le nouveau rédacteur en chef du journal Proceedings of the Royal Society B depuis le 1er Janvier 2015. Cliquez ici pour lire les commentaires de Spencer concernant ce nouveau défi.

Récemment, Spencer a également reçu la Médaille Flavelle décernée par la Société royale du Canada en reconnaissance de réalisations méritoires dans le domaine des sciences biologiques. Félicitations!

New on Video: Thinking Extinction Symposium

We are pleased to announce that videos from the November symposium “Thinking Extinction: The Science and Philosophy of Endangered Species and Extinction” are now available for viewing on the event’s website www.thinkingextinction.com/media.

Videos include a keynote address by Stuart Pimm, a roundtable discussion featuring Margaret Atwood and Graeme Gibson, and presentations by:

  • Deborah Bird Rose (NSW)
  • Mick Smith (Queen’s)
  • Justina Ray (Wildlife Conservancy Canada)
  • Marty Leonard (COSEWIC)
  • Tom Nudds (Guelph)
  • Josh Schuster (Western)
  • H. Peter Steeves (DePaul)
  • Ted Toadvine (Oregon)
  • Bridget Stutchbury (York)
  • Arne Mooers (Simon Fraser)
  • Ron Sandler (Northeastern)
  • Ben Hale (Colorado)
  • Matt Chrulew (Curtin)
  • Jeff Bussolini (CUNY)
  • Gaby Mastromonaco (Toronto Zoo)
  • Jackie Litzgus (Laurentian)
  • Ursula Heise (UCLA)
  • James Maclaurin (Otago)

“Thinking Extinction” took place at in Sudbury, Canada, on November 14-16, 2013, and it was organized by Laurentian University’s new Centre for Evolutionary Ecology and Ethical Conservation (CEEEC, pronounced ‘seek’).

The symposium was funded primarily by Canada’s Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC), with additional support from the Canada Research Chairs Program, Minding Animals, the Canadian Society for Ecology and Evolution, and Wildlife Preservation Canada, as well as from Laurentian University’s Centre for Humanities Research and Creativity (CHRC), International Centre for Interdisciplinary Research in Human Sciences (ICIRHS), Vale Living with Lakes Centre, Department of English, Department of Modern Languages, Department of Philosophy, Humanities MA Program, Office of the Dean of Humanities and Social Sciences, Office of the Dean of Science and Engineering, and the Research, Development and Creativity Office.

Mort de la Preuve (Death of Evidence)

Le 16 septembre, les scientifiques canadiens et ceux qui les soutiennent se réuniront lors d’une série de rassemblements qui prendront place dans nombre d’endroits à travers le Canada. Ces rassemblements, sponsorisés par la nouvelle organisation nationale à but non-lucratif Evidence for Democracy, ont pour objectif d’encourager le gouvernement à démontrer un fort engagement envers la science dans l’intérêt du public.

Ces rassemblements, près d’un an après le rassemblement de Death of Evidence sur la Colline du Parlement, sont une opportunité pour les scientifiques de faire valoir leurs inquiétudes concernant l’état de la science publique au Canada, et de suggérer des solutions réalisables par lesquelles la santé de la science publique pourrait être rétablie.

Pour l’horaire des rassemblements planifiés et pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur https://evidencefordemocracy.ca.

Résultats de l’élection de 2013

Chères et chers membres de la Société canadienne d’écologie et d’évolution,

J’ai le plaisir de vous annoncer les résultats de l’élection de 2013 aux différents postes du conseil d’administration.

Personnes élues au conseil d’administration de la SCEE (mandats débutant le 1er janvier 2014)

Vice-président :                    Jeremy Kerr (Université d’Ottawa)

Trésorière :                           Julie Turgeon (Université Laval)

Membre du conseil :            Jill Johnstone (University of Saskatchewan)

Membre du conseil :            Heather Proctor (University of Alberta)

Membre du conseil :            Andrew Simons (Carleton University)

Membre du conseil (représentante des membres aux études

ou au postdoctorat) :            Anne Dalziel (Université Laval)

Mes sincères félicitations à toutes les personnes candidates! La très grande qualité des personnes candidates, leur intérêt, leur expertise et leur intégrité rejaillissent sur la Société et sur chacun de nous. Toute ma gratitude à Judy Myers (vice-présidente), à Miriam Richards (secrétaire) et au comité des candidatures pour leur excellent travail qui a assuré le bon déroulement des élections.

Jeff Hutchings

Président